Blanche de Castille à Rennes-le-Château

Blanche de Castille, la belle histoire

La reine, Blanche de Castille, apparait dans la belle histoire de Rennes-le-Château via l’enregistrement audio réalisé par Noël Corbu pour divertir ses convives dans son hôtel – restaurant de La Tour en 1956. Elle est citée de nombreuses fois dans le texte “La Puissance et la Mort” attribué également à Noël Corbu avant 1953 !

“Secrets d’histoire” ce lundi 3 février 2020 à 21 h 05 : Blanche de Castille, mère de Louis IX !

Texte de la bande magnétique de Noël Corbu (cf. Xavi Bonet)

Résumé du documentaire

“Depuis l’abbaye de Royaumont, ancien monastère cistercien situé dans le Val-d’Oise, le présentateur évoque la figure de Blanche de Castille (1188-1252), reine de France à la personnalité hors du commun. Sa grand-mère, Aliénor d’Aquitaine, organise son mariage avec Louis, fils et héritier du souverain Philippe II Auguste. Elle n’a que 12 ans ! Blanche de Castille va donner douze enfants au prince Louis, futur monarque Louis VIII le Lion. A la mort de ce dernier, elle exerce la régence du royaume jusqu’à la majorité de son fils. Les famines, les révoltes et les trahisons se succèdent. Aidée par sa foi, la pieuse Blanche soutiendra la guerre contre les cathares, dans le sud du royaume. “

Blanche de Castille, détail d'une miniature de la Bible moralisée de Tolède, 1240
Blanche de Castille, détail d’une miniature de la Bible moralisée de Tolède, 1240 (DR)

Biographie de Blanche de Castille

“Fille d’Alphonse VIII, roi de Castille, et d’Aliénor d’Angleterre, Blanche de Castille fut mariée en 1200 au prince Louis, fils de Philippe Auguste, qui devint en 1223 le roi de France Louis VIII. Ce mariage n’eut pas l’effet politique espéré, c’est-à-dire la réconciliation entre le Capétien et le roi d’Angleterre, oncle maternel de la mariée.

Blanche donna à son mari au moins dix enfants, et elle surveilla avec une rigueur devenue légendaire leur éducation morale et religieuse. Louis VIII la consultait sur les affaires du royaume et, dans son testament, il la désigna comme régente et comme tutrice de leurs enfants.

À la mort de son mari, en 1226, elle rencontra cependant l’hostilité violente des barons, vivement opposés au gouvernement d’une femme, étrangère de surcroît, qui, en outre, s’appuyait sur un autre étranger, le légat Romano Frangipani, dit le cardinal de Saint-Ange. La régente sut déjouer leur coalition en les divisant.

Elle acheva, d’autre part, la mainmise royale sur le Languedoc par la conclusion du traité de Meaux-Paris, en 1229. Lorsque Louis IX prit le gouvernement du royaume à sa majorité (1234), il laissa la plus grande influence politique à sa mère et lui confia de nouveau la régence pendant la croisade de 1248. Blanche de Castille mourut pendant le séjour du roi en Terre sainte.” (Jean Favier)

3 février 2020, Johan Netchacovitch ©

Pour prolonger cet article, nous vous conseillons “Blanche de Castille, Régente de France, mère de Saint Louis” de Marcel Brion de l’Académie Française !


Soutenez la Gazette de RLC

Vous avez apprécié cet article. Vous pouvez soutenir la Gazette de Rennes-le-Château en laissant un pourboire en cliquant sur ce lien https://fr.tipeee.com/gazetterenneslechateau !

Abonnez-vous à la liste de diffusion pour être tenu au courant des prochains articles en cliquant ICI !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


5 × 2 =