Un peuple gaulois inconnu dans la haute vallée de l’Aude

Article de Lizop Raymond. Un peuple gaulois inconnu dans la haute vallée de l’Aude. In: Annales du Midi : revue archéologique, historique et philologique de la France méridionale, Tome 69, N°38, 1957, pp. 159-167.

Lizop, Raymond (1879-1969) – 11 contributions de 1910 à 1961

Historien et écrivain – Agrégé d’histoire et de géographie, docteur ès lettres. – Professeur au lycée Théophile-Gautier de Tarbes (Source DataBNF)

Pagus Redensis

Découvrir le peuple gaulois inconnu

“Le pagus Redensis, dans la haute vallée de l’Aude (en langue vulgaire pays de Razès), et sa capitale Redae — aujourd’hui le petit village presque ruiné de Rennes-le-Château, sur une haute colline qui domine la rive droite de l’Aude au niveau de Couiza, et au Sud du débouché de la vallée du Sais — ne sont mentionnés par aucun texte de l’Antiquité, mais leurs noms sont donnés par une série de textes médiévaux à partir de l’époque carolingienne.

Le plus ancien document qui cite le nom de Redae est un poème de Théodulfe, où celui-ci fait allusion à sa tournée en Septimanie, l’an 798, comme « missus dominicus » de Charlemagne avec Leydrade son collègue2. Il nous dit qu’il se rendit avec lui de Narbonne à Carcassonne, et de cette ville à celle de Redae. Ce témoignage indique l’importance de cette localité à cette époque, puisque Théodulfe la met sur le même pied que les deux villes de Septimanie où il était passé avant d’y arriver.

Le castrum Redae est mentionné dans un texte de 1002. Le château de Rèdes : castrum de Redis, castrum Redes, dans des documents de 1067, 1068 et 1070. Redae6 en 1125; le castel de Redas en 1З06; civitas quae dicitur Redes en 11797; Villa de Redis; Beata Maria de Reddas (1185) ; Beata Maria de Rœddas (1246) ; Sancta Maria de Reddis (1255) ; Rezae Vallis dicta de Redde (1307) ; Rector de Regnis ou de Reddis.”

Lire la suite !

Vous avez apprécié cet article. Abonnez-vous à la liste de diffusion pour être tenu au courant des prochains articles en cliquant ICI !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


10 − 5 =