L’abbé, le diable et les Chercheurs

Gazette de Rennes-le-Château : Bonjour Philippe Brunel, avant d’évoquer L’abbé, le diable et les chercheurs, peux-tu te présenter aux lecteurs de la Gazette de Rennes-le-Château ?

Philippe Brunel : Je suis réalisateur et caméraman de métier. Depuis environ 6 ans, je me suis intéressé à l’affaire de Rennes-le-château et je suis allé à la rencontre de la communauté des chercheurs de Rennes-le-château dans le but de réaliser une sorte de série documentaire.

DVD sur Rennes-le-Château
DVD sur Rennes-le-Château

La genèse du projet L’abbé, le diable et les chercheurs

Gazette de Rennes-le-Château : Tu nous présentes un DVD intitulé « L’Abbé, le Diable & les Chercheurs ». Quelle fut la genèse de ton projet ? Quand a-t-elle débuté ?

Philippe Brunel : J’ai eu un un déclic en visionnant l’excellent film de Georges Combe (Du trésor au vertige), et j’ai eu envie de venir visiter la région. Juste pour voir. C’était la période de “Bugarach 2012”, les médias s’emballaient et finalement rien de vraiment concret : un flan médiatique. Pourtant, j’ai commencé à prendre conscience que le Razès était un lieu historique très riche et très intrigant. Le tout englobé par une sorte de couche fantastique. De drôles d’histoires dans un drôle de lieu… J’ai alors effectué un travail laborieux pour essayer de retrouver le fil rouge de l’élaboration mythologique de l’affaire de Rennes-le-château. Au cours de mes rencontres, certaines informations inédites sont venues jusqu’à moi. J’ai eu de la chance, j’étais au bon endroit, au bon moment pour réaliser « L’Abbé, le Diable & les Chercheurs ».

Le DVD L'abbé, le diable et les chercheurs
Le DVD L’abbé, le diable et les chercheurs

Un projet participatif

Gazette de Rennes-le-Château : Tu as été le premier dans cette histoire à lancer un projet participatif ! Qu’en retiens-tu ?

Philippe Brunel : Le projet participatif est l’occasion pour ceux qui le souhaitent de donner une impulsion à un projet auquel ils croient. Cette confiance est réconfortante dans les moments de difficultés qui surgissent forcément dans ce genre d’entreprise. Sans contributeurs, le film n’aurait jamais eu cette qualité finale. Je ne les remercierai jamais assez.

Il faut entendre que ce genre de projet ne va pas me rendre riche et me permettre de partir aux Bahamas ! Ce temps-là est révolu dans l’audiovisuel. En dehors de ce soutien des contributeurs, c’est un projet auto-financé (mais soutenu par LBF productions au niveau matériel), essentiellement bénévole pour certains postes. Si demain nous arrivons à revenir à un budget positif, ce sera une réussite. Aujourd’hui, nous sommes en déficit, mais à ce stade, c’est normal. Au-delà d’un solde positif, tout l’argent gagné servira à financer une suite ou plusieurs suites. Acheter le DVD, c’est nous soutenir comme l’ont fait les contributeurs.

Un DVD de plus ?

Gazette de Rennes-le-Château : Tu étais conscient que plusieurs DVD et films avaient déjà été consacrés aux mystères de Rennes-le-Château! Pourquoi en réaliser un autre et quelles sont les spécificités de ta démarche et de ton DVD ?

Philippe Brunel : “Encore un film sur l’affaire”, diront les chercheurs…! A quoi bon ?” Pourtant, j’avais envie de faire ressentir au spectateur cette aventure et cette folie douce que vit le chercheur à travers sa quête de vérité. Aucun documentaire ne s’est jamais vraiment penché sur cette communauté atypique. En filigrane, je dis beaucoup de choses qui, me semble-t-il, sont rarement ou jamais abordées dans les films précédents. Faut-il trouver le trésor quitte à briser le rêve des chercheurs par exemple ? Quels sont les dangers de cette démarche de chercheur ? Il y a beaucoup à dire…

Gazette de Rennes-le-Château : Ce premier DVD d’une trilogie parle uniquement des mystères de Rennes-le-Château. Pourquoi ce choix ?

Philippe Brunel : Dès le début, j’ai souhaité concilier l’impossible : faire un film où n’importe quel néophyte pourrait comprendre la chronologie des faits, la complexité de l’affaire du curé et avoir un regard distancié, sans jugement mais éclairé sur cette communauté des chercheurs.

Et je souhaitais également réaliser un film qui intéresse les chercheurs, ceux qui connaissent l’histoire par coeur. Pour cela, je suis allé chercher des détails rarement racontés, des anecdotes inédites, je suis allé filmer les objets de Saunière, je suis allé voir les témoins les plus anciens.

Et en plus, il y a deux pistes inédites dans le documentaire qui ne manqueront pas de surprendre même les plus blasés.

Si initialement, je comptais parler de l’abbé Boudet et de Rennes-les-bains très vite, certaines prises de contact m’ont amené face à des évidences concernant le trésor de l’abbé. Je ne pouvais pas faire autrement que de traiter des découvertes récentes et inédites ! Dans la foulée, j’ai fait une rencontre et là ce fut le choc. Durant cet entretien privé, les pièces du puzzle se sont mis en place. Pour moi l’identité du trésor de l’abbé était évidente. La rencontre a été fortuite, presque le fruit du hasard. On n’a pas pu me tendre un piège avec des faux documents. Rien n’était prémédité, donc j’avais cette impression de toucher à une forme de vérité. Je raconte cet événement particulier dans le chapitre final du DVD.

Est-ce une vérité absolue ? Je l’ignore, mais je laisserai le spectateur se faire son avis.

La suite ?

Gazette de Rennes-le-Château : Ce DVD « L’Abbé, le Diable & les Chercheurs » sera sans doute suivi de 2 autres ! Quels seront les sujets ?

Philippe Brunel : Selon moi, le vrai mystère concerne le Razès. Ces dix premiers chapitres qui constituent le 1er DVD étaient indispensables pour poser une base. La suite abordera la question de la possible “nécropole”, ou tout autre nom qu’on lui donne, de Rennes-les-bains avec l’abbé Boudet bien sûr. J’ai déjà filmé un long entretien avec André Goudonnet qui nous exposera ses théories. Mais nous irons beaucoup plus sur le terrain dans cette suite. Car si le premier film est un documentaire tourné vers les archives, le suivant sera tourné vers les recherches de terrain.

De plus, j’aborderai aussi la chasse aux documents inédits avec Florence Cazebon et diverses excursions avec Patrick Flamant.

Quelles nouveautés ?

Gazette de Rennes-le-Château : Plusieurs nouveautés rendent ton projet incontournable et accréditent ta volonté de réalisation. Que souhaites-tu dévoiler dès à présent même si cela fera l’objet d’un autre article et de surprises que nous réservons aux chercheurs et aux lecteurs de la Gazette de Rennes-le-Château ?

Philippe Brunel : Je pense que le trésor de Saunière existe mais je pense aussi qu’il y a plusieurs trésors dans la région. Celui de Saunière n’est probablement pas le trésor phantasmagorique auquel on pense quand on aborde l’affaire. Il faut comprendre que plusieurs affaires se croisent. C’est là toute la complexité de l’enigme. Quoi qu’il en soit, j’ai eu accès à des photos de bijoux que je montre dans le documentaire. Des bijoux que possédait Marie Dénarnaud.

Un bonus !

Gazette de Rennes-le-Château : Un bonus, mais en fait beaucoup plus que cela, complète les 105 minutes du film ! De qui et de quoi s’agit-il ?

Philippe Brunel : En bonus, vous trouverez un entretien récent et inédit : je suis allé à la rencontre de Gino Sandri et il m’a accueilli avec une grande gentillesse. Je lui ai posé des questions sur certaines zones d’ombre comme l’aurait fait un chercheur. En quelle année Pierre Plantard est-il venu dans la région de Rennes ? Avec qui était-il en contact ? A-t-il rencontré Georges Monti ? Qui était Henri Lobineau ? Quelle étaient les intentions véritables de Pierre Plantard ? Avez-vous rencontré Roger Lhomoy, que vous a-t-il dit ? Et bien d’autres.

Quand j’ai réécouté l’interview pour l’intégrer dans le documentaire, rien n’était à jeter. Alors que faire ? J’ai donc décidé de mettre 90 % de l’interview en bonus pour ceux que ça intéresse. Gino Sandri ne donne pas toutes les réponses mais les informations données sont pointues avec moults détails très inédits. Une petit mine d’informations de 60 minutes qui ne manquera de surprendre.

Ce qui porte la totalité du DVD « L’Abbé, le Diable & les Chercheurs » à 2 H 45 de programme.

L'Abbé, le diable & les chercheurs
Le nouveau DVD sur RLC

Gazette de Rennes-le-Château : Quand sera-t-il en vente à la Librairie des Chercheurs (ex-Atelier Empreinte) de Rennes-le-Château ?

Philippe Brunel : En août, peut-être avant avec de la chance. Nous avons eu beaucoup de problèmes techniques avec les sous-titres anglais et la sortie a été retardée. Mais ils sont en cours de fabrication, ça ne devrait plus trop tarder.

Gazette de Rennes-le-Château : Philippe, je te remercie pour ta disponibilité, ta passion et ton investissement déployés dans ce projet !

Philippe Brunel : Merci à vous, la gazette est un trait d’union indispensable entre les chercheurs et l’actualité de l’affaire.

Commander le DVD en cliquant ICI !

màj 12 aout 2019, 06 juillet 2018, Johan Netchacovitch ©

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


18 + 11 =