Marie-Madeleine, fêtée du 21 au 23 juillet 2022 à Rennes-les-Bains

La vidéo sur Marie-Madeleine par Kris Darquis peut occasionner un tip.

La Fête de Marie-Madeleine du 21 au 23 juillet à Rennes-les-Bains

ESPACE Marcelle DELMAS, rue des deux Rennes – 11190 Rennes les Bains ! Marie-Madeleine !

21 juillet 2022

De 17 h à 19 h Film “Dans les pas de Marie Madeleine en Pays Cathare & concert d’Alain BESSON

Dans les pas de Marie-Madeleine en Pays Cathare de Debowska Productions

Projection d’un film : “Sur les pas de Marie Madeleine en Pays Cathare” (40min.)

Il sera suivi du CONCERT par Alain Besson, piano et harpe (Surprise) !

Pour télécharger ou commander le DVD, cliquez ici !

Alain Besson dans les pas de Marie-Madeleine

Participation : 10 euros.

21 h Film « Au-delà de l’Amour, mon amour » de Malgorzata Debowska

D’après une idée originale. Scénario de Malgorzata Debowska – Images de Konstanty UDALA

Avec Laura RUCINSKA, Pascal BOLANTIN, Mathias LIEBIG, et la participation exceptionnelle de Montserrat GASCON, JEANLIN, Jean-Michel RAOUX, Henry LINCOLN et Estaryia VENUS.

Résumé :

Une jeune femme, Magdalena, perdue, à la dérive, se promène dans une superbe région, à la recherche de Marie-Madeleine et d’elle-même. Sur son chemin, elle rencontre l’Amour mais le perd soudainement !
S’ensuit une descente dans les abîmes de la souffrance, au point de vouloir disparaître.
Mais l’amour est toujours là, il se manifeste au travers d’une présence invisible et permanente, guidée au plus profond de son être vers un bonheur inattendu ! Tout peut arriver…

C’est un film passionnant, plein de rebondissements, sur un parcours de vie où l’échelle des sentiments, des émotions et de la découverte est posée de notre terre jusqu’au ciel, au-delà de toute attente, au-delà de l’amour…

Des acteurs merveilleux, spontanés, beaux par leurs talents ! Sublime beauté des lieux, de la nature, des trésors que nos yeux, souvent, ont peine à voir.

Au-delà de l'amour, mon amour

Ils l’ont vu…

Superbe film ! Je suis transportée par l’émotion, une découverte des sentiments d’amour, de tristesse, de beauté. La vie est surprenante ! Entrez dans la magie de la vie, au-delà de ses chemins escarpés ! Découvrez la porte de l’amour, de l’espoir et de la beauté dans un film ô combien remarquable !

Une réalisation audacieuse filmée par un caméraman hors du commun, Konstanty Udala ! Une sorte de magicien qui rend beau et merveilleux tout ce qu’il voit au travers de son « œil caméra ».

Une musique envoûtante de Hans-André Stamm, une participation pétillante de Loriana Music et une belle et émouvante chanson coécrite par les acteurs du film : Laura Rucinska et Pascal Bolantin « Au-delà de l’Amour »

La vivante et explosive présence de Montserrat Gascon, l’auteur des livres : « Vive le Péricarde Libre » et « Le Secret du Coeur ». Bref que du bonheur !” (Mireille Barre)

Participation : 5 euros !

Pour télécharger ou commander le DVD, cliquez ici !

22 juillet 2022 Fête de Sainte Marie-Madeleine

De 17 h à 19 h Danse D’Ishtar par Rym CHARABEH & Film de Lionel TARDIF (participation 10 euros)

DANSE D’ISHTAR par Rym CHARABEH (Syrie)

Durée 21’, suivi d’une présentation de cette danse par RYM CHARABEH. Cette danse s’inscrit dans la Mésopotamie ancienne, aujourd’hui l’Irak et la Syrie. Une des plus anciennes danses de l’humanité !

Ishtar, solo chorégraphique créé et interprété par Rym Charabeh ; la composition musicale est de Jean-Jacques Lemêtre (musicien-compositeur au Théâtre du Soleil, avec Ariane Mnouchkine). Cette danse traite de la principale divinité féminine dans la Mythologie syrienne, une des plus anciennes au monde.

« Née en Syrie et étant de double culture (franco-syrienne), cette création est pour moi une manière de construire un pont entre différentes cultures pour aller vers l’universel. Ishtar est à la fois la matrice et l’essence même de l’Univers, elle est aussi son mystère.

Rym CHARABEH et la dans e d'Ishtar

La Mythologie d’Ishtar est une Mythologie des origines ; elle nous parle de la Création, tout en connectant un petit mystère, celui du corps féminin et un grand mystère, celui de l’Univers. La volonté de donner corps à cette Mythologie est un désir de raviver et de transmettre une des premières mémoires civilisatrices de l’être humain qui est malheureusement aujourd’hui en péril.

Ishtar est aussi la Source, c’est pour moi une source de reliance, c’est une déesse multiple qui réunit en elle les opposés. On dit qu’elle est aussi la tisseuse, elle tisse ensemble le fil de la vie et le fil de la mort », nous dit Rym Charabeh.

Rym Charabeh, née à Damas, baigne dès son plus jeune âge dans les danses traditionnelles de Syrie. A Paris, elle commence à enseigner la danse orientale dès l’âge de 19 ans, tout en suivant des études de Psychologie à l’Université Paris V – René Descartes.

En parallèle, elle se produit sur de nombreuses scènes nationales et internationales, comme à Paris : Cité de la Musique – La Villette, Palais Omnisport de Paris-Bercy, Institut du Monde Arabe…

PROJECTION d’un film “VOYAGE EN SYRIE (2005)” Film de repérages de Lionel TARDIF

La danse sera suivie d’une présentation, par Lionel Tardif et Rym Charabeh, du film « Voyage en Syrie », déroulant le fil de la spiritualité de la Mythologie d’Ishtar au Soufisme, en passant par la naissance du christianisme en Terre d’Aram. Nous mettrons en lien les figures d’Ishtar et de Marie-Madeleine, deux grandes incarnations du féminin sacré.

Lionel Tardif filme la Syrie dans les pas d'Ishtar et de Marie-Madeleine

« Au départ ce film devait être coproduit par le gouvernement syrien et la France (TV 5). Alors que j’obtenais l’autorisation du ministère de la Culture syrien, l’affaire capotait avec la production française. Le film devait s’appeler “Syrie, terre bénie de Dieu”. Les repérages avaient déjà été faits dans tout le pays avec un guide syrien.

En sillonnant le pays, je suis frappé par les traces qu’ont laissées les grands prophètes de l’humanité : Abraham, Mahomet, Jean-Baptiste, Saint Paul, Saint Siméon, ainsi que la civilisation sumérienne, puis celle de l’empire romain.

Je suis frappé par la cohabitation de l’Islam avec les premiers chrétiens où on parle encore l’araméen (une jeune religieuse récite pour nous le Notre Père en araméen), je suis touché par l’accueil que je reçois dans les différentes communautés musulmanes.

La beauté et la spiritualité, qui émanent de ces lieux, sont les moteurs des images que je tourne. A Ugarit où j’utilise une des plus anciennes musiques du monde, à Damas (dans une caverne où serait passé Abraham), à Damas encore où le tombeau de Saint Jean-Baptiste se trouve à l’intérieur de la Mosquée des Omeyyades, splendeur des splendeurs. Quand le calife Al Malik la fit construire, il respecta le tombeau du Baptiste qui se trouvait déjà là. Ainsi les musulmans prient Jean Baptiste et Mahomet. Dans cette ville se trouve la tombe du grand Ibn Arabi.

Je suis allé sur les lieux où les stylistes passaient le restant de leur vie, en haut d’une colonne, à prier Dieu, à Ebla, site archéologique unique, au Crac des Chevaliers, Palmyre, Maaloula (détruit depuis par les fous de daech) etc.

A mon retour en France, j’ai dû subir l’arbitraire de la télévision française, alors je me suis débrouillé seul…

Rym Charabeh qui aime beaucoup mon film, le commentera avec moi apportant une richesse spirituelle à son pays et en détaillant la dimension ésotérique des lieux que j’ai filmés », nous dit Lionel Tardif.

Après la projection, il y aura des échanges avec la danseuse RYM CHARABEH et Lionel TARDIF, le réalisateur du film.

20 h 30 Messages de Marie-Madeleine par Nadine Sarah PENNA, médium humaniste

22 juillet Fête de Marie-Madeleine

1er partie : Projection d’un film “Marie de Magdala, Femme Plurielle et Mystérieuse”

2e partie : Soins vibratoires avec les Messages collectifs et individuels reçu en Reliance et l’accompagnement des 22 Onctions Sacrées. Nadine –Sarah PENNA Conférencière – Médium Humaniste Transpersonnelle® – Messagère de Marie-Madeleine et de Terre Mère – Créatrice du chemin initiatique “Les 22 Onctions Sacrées®” & des Mystères O’ Féminin® – Rituels & Traditions – Les Grands Archétypes – Sagesse du Monde Végétal et des Arbres – Sylvothérapie – Phyto-aromatologue.

Participation : 10 euros

23 juillet 2022 “Les débuts du cinéma”

17 h Projection du film « Théâtre Optique de Emile Reynaud »

Les débuts du cinématographe ! Konstanty UDALA de DEBOWSKA PRODUCTIONS présente son film :

« Théâtre Optique de Emile Reynaud » l’inventeur du cinéma. En 1888, Emile Reynaud met au point son Théâtre optique avec lequel il propose au public du musée Grévin de véritables petits dessins animés, alors appelés Pantomime lumineuse. Après la projection, Konstanty va animer avec le public le PRAXINOSCOPE de Émile Reynaud !!!

Théâtre optique de Emile Reynaud

21 h Projection du film « Les débuts du cinéma : Des frères Lumière à Griffith »

Lionel TARDIF, créateur de la Cinémathèque à Tours avec Henri LANGLOIS, directeur du Centre Culturel de Tours et cinéaste, présente « Les débuts du cinéma : Des frères Lumière à Griffith » :

En 20 ans, de 1895 à 1915, le cinéma a commencé à trouver sa grammaire cinématographique. Déjà la tentation du réalisme chez Louis Lumière. D’emblée se dégage le génie du cadrage dont le but est de capter la réalité telle qu’elle est.

Une sélection de films des Frères Lumière, allant de 1895 à 1900, sera présentée avec des copies magnifiquement restaurées à partir des originaux (en provenance de la Cinémathèque de Bologne).

L’autre versant du cinéma naissant sera la fiction avec Georges Méliès. On peut dire que Méliès en est le père. Avec lui naît le rêve, la féerie et le merveilleux. Naissance des premiers scénarios, décors, trucages en tous genres. Méliès a un théâtre, Robert Houdin, où il pratique la prestidigitation et l’illusion. Grâce à sa pratique de la scène, il sait utiliser des décors, il développe une qualité primordiale, le rythme.

Présentation de son premier grand film de fiction “Le Voyage dans la lune” en 1902 !

Ces films seront suivis d’une miniconférence retraçant les avancées cinématographiques de 1900 à 1912 : premières idées de syntaxe, les premiers films d’art où le sens de la narration apparaît, les films poursuites ancêtres du burlesque pour arriver en 1914, à l’avènement David W. Griffith avec “Naissance d’une nation” et “Intolérance” (1915/1916). Griffith est le premier qui comprit le rapport qu’avait le cinéma naissant avec la musique. La valeur d’un plan, dans sa durée, s’apparente à la valeur des notes dans leur durée sur une portée musicale.

Ceci va faire à la grammaire du cinéma un bond significatif. Mais Griffith découvrit aussi que l’élaboration d’un scénario pouvait être aussi riche qu’un travail littéraire, avec ses assonances et ses allitérations propres.

Participation :  10 € pour les deux séances de 17h00 et 21h00 !

Soutenez Gazette et Webtv de Rennes-le-Château sur Tipeee


Marie-Madeleine, une autre réalité à Rennes-le-Château

Julie Couvreur publie ce matin 27 mars 2022 une vidéo inédite de 36′ 34” : “RENNES-LE-CHÂTEAU | Ce lieu est terrible” où Marie-Madeleine est omniprésente.

L’introduction commence par les citations sur et de Marie-Madeleine dans les évangiles apocryphes. Après une brève histoire de l’abbé Bérenger Saunière à son arrivée dans le village de Rennes-le-Château, la youtubeuse revient à Marie-Madeleine et à une remise en cause des évangiles canoniques.

On peut regretter que plusieurs vues ne soient pas de Rennes-le-Château, idem pour certaines de l’église… Celles prises à partir d’un drone sont magnifiques. Les mines évoquées et, surtout, les sources d’eau chaude se situent non à Rennes-le-Château mais à Rennes-les-Bains.

Elle évoque ensuite le passage des wisigoths dans la région et leur fameux trésor bien connu des aficionados castelrennais. Les cathares leur succèdent dans ce reportage et leur trésor putatif est précisé sans oublier les Templiers.

Les liens entre les deux frères Saunière, Bérenger et Alfred, précepteur des enfants du marquis de Chefdebien, introduisent la piste du financement de Bérenger via la comtesse de Chambord.

Le va-et-vient continue avec le choix des évangiles au 4e siècle et pourquoi certains ont été écartés. Le titre de rabbi du Christ accrédite la piste d’un Jésus différent !

Les découvertes prétendues de l’abbé Saunière relatées par Gérard de Sède dans “L’Or de Rennes” en 1967 avec la découverte de parchemins sont sujettes à un décryptage classique des petit et grand parchemins. Viennent les explications du voyage (non prouvé NDLR) de l’abbé à Paris, de ses achats de reproductions de tableaux, du pilier de l’autel et du balustre, de la dalle des chevaliers.

Certaines découvertes sont prétextes à tisser des liens avec le sujet de la vidéo, ceux entre Jésus et Marie-Madeleine, leurs enfants et leur présence dans la région du Razès. Les pierres (dalle et stèle de Marie de Nègre d’Ables, marquise de Blanchefort) sont aussi analysées.

La présence répétée de Marie-Madeleine dans l’église du lieu est précisée, la statuaire également. La conclusion de Julie Couvreur : l’église est gnostique…

Sélection de livres sur Marie-Madeleine !


Culte de Marie-Madeleine, Sara et Jésus, le 1er pèlerinage sacré

Dans un article très documenté, le magazine Templarkey, principalement basé en France, met en perspective le mythe de Marie-Madeleine et de Jésus en France, les lieux de pèlerinage français dont la Sainte-Baume en Provence et ce qu’en dit la recherche historique !

Des experts évaluent la possibilité de la présence de reliques de Marie-Madeleine à Vézelay et/ou à Saint-Maximin, la création d’une Marie-Madeleine allégorique par le pape Grégoire le Grand et les légendes liées à Saintes-Maries-de-la-Mer.

La présence de Marie-Madeleine et de sa famille en Irlande et en Angleterre est également analysée. Un culte antérieur au français leur y est consacré. Les illustrations sont particulièrement nombreuses pour ce chapitre !

Le village de Rennes-le-Château est évoqué dans un autre court chapitre. L’auteur de l’article se veut cependant très clair : “Nous n’inclurons aucun mythe relatif concernant Marie et Jésus venant à cet endroit. Il n’y a aucune preuve de l’existence d’un centre de culte ou de reliquaires de Marie ou de Jésus là-bas.”

L’article est en français, anglais, espagnol, italien, allemand, etc., selon la langue de votre navigateur. Il est gratuit et complet ! Lire l’article !


Interview de Kris Darquis sur Marie-Madeleine et le féminin sacré

Interview vidéo de 11 minutes réalisée par Vincent Mardelet lors de la première édition de l’Etrange Rendez-Vous de Blandas ( 6 au8 août 2021). J’explique comment j’en suis venue à m’intéresser à la thématique Marie-Madeleine via l’épouse de Ponce Pilate, Procula de la Gens Claudia et les femmes disciples de Jésus.

Par ses rénovations et ses constructions, l’abbé Saunière a fait de Rennes-le-Château un sanctuaire dédié à la sainte mais il n’imaginait sans doute pas à quel point le lieu deviendrait aussi fréquenté et mystifié. (KD)


Le corps de Marie-Madeleine se trouve-t-il à Rennes-le-Château ?

Le tombeau de Marie-Madeleine se trouverait-il dans une crypte sous l’église de Rennes-le-Château ? Ulpian, Pierre Silvain, répond à cette question dans une vidéo qui retrace l’historique de la translation de ses cendres. Il évoque notamment Alet-les-Bains (Aleth), et insiste évidemment sur l’historique des découvertes et des restaurations de Bérenger Saunière. L’ancien registre paroissial atteste d’ailleurs de la présence du “tombeau des Seigneurs” dans l’église de Rennes-le-Château !


Féminin sacré et archéologie

Entretien vidéo d’Adelise LAPIER qui a donné une conférence passionnante placée sous le prisme d’un féminin ancestral équilibré lors de l’Etrange Rendez-Vous organisé à Blandas par Deimian et Michel Grazioli les 6/8 août 2021 sur la thématique Marie-Madeleine.

Dans son dernier ouvrage “Car, Femme, l’Histoire te ment !” (Rêve de Femmes Editions), Adelise réunit archéologie interdite et féminin sacré. Pour se reconnecter avec ces anciens cultes féminins, elle explore certains lieux sacralisés par les Anciens pour en tirer le meilleur du flux énergétique.

Ces propos sont recueillis par Vincent Mardelet/Capteurs Sensibles. La suite de cet entretien sera disponible sur un des épisodes de sa série “Un rêve occitan” disponible sur sa chaine Viméo ou chaîne YouTube consacrée notamment à Jules Verne et la place du Féminin dans la compréhension codée de son oeuvre liée aux grands mystères, notamment Rennes-le-Château. (Kris Darquis)

Acheter le dernier livre d’Adelise Lapier  « Car, Femme, l’Histoire te ment ! ».


La Passion de Marie-Madeleine avec le réalisateur Marc Bielli (table ronde Blandas août 2021)

Table ronde à l’issue de la projection du film la Passion de Marie-Madeleine (6 août 2021) en présence du réalisateur Marc Bieilli, de l’actrice principale Laura Ordaz Losavio, de Michel Deseille intervenant et de Kris Darquis (Marraine 1ère édition), de Michel Grazioli et de Deimian.

Marc Bieilli a pu éviter avec brio bien des poncifs sur cette grande Dame biblique et spirituelle alors que ce n’était pas son sujet de prédilection au départ. Laura est très émouvante et émue en incarnant Marie-Madeleine (KD)

Condensé/montage (JLG)


La Passion de Marie Madeleine & Michel Deseille

Marie-Madeleine ! “Sur les pas d’Hypatie” est une association culturelle sur Bordeaux. Elle propose des conférences, des sorties culturelles en Aquitaine, des salons et festivals… Avec l’envie de permettre un éveil de conscience, l’association propose des partages autour des travaux de scientifiques, chercheurs, auteurs, conférenciers ou passionnés, sans aucune discrimination sociale, religieuse…” (Sur les pas d’Hypatie Association)

Interviews de 2 heures de Michel Deseille avec des extraits de documentaires !


La Madeleine et la Joconde : l’une pleure, l’autre sourit..

Le portrait de Maddalena Strozzi de Raphaël

Madeleine est issue d’un prénom hébraïque signifiant « haute tour ». Ce prénom a été popularisé par Marie-Madeleine souvent présentée en pleurs aux pieds de Jésus – Pleurer comme une Madeleine – Larmes de la Madeleine que l’on retrouve sous l’autel de l’église de Rennes-le-Château qui lave les péchés.

Bas-relief sous le maitre-autel de l'église de Rennes-le-Château avec le texte en dessous sans la Joconde
Bas-relief sous le maitre-autel de l’église de Rennes-le-Château avec le texte en dessous – Photo originelle de Jean-Pierre Monteils © & Retouches de la photo de Johan Netchacovitch ©

Raphaël… Raffaello Sanzio est un peintre de la Renaissance italienne (1483-1520) qui est aussi célèbre à cette époque que Michel-Ange ou Léonard de Vinci. Lorsqu’il nait, Léonard da Vinci (1452-1519) a presque 30 ans. A-t-il été influencé par lui lorsqu’il va peintre son portrait de Maddalena Strozzi vers 1506 ?

Le portrait de Maddalena Strozzi du peintre Raphaël ressemble à celui de la Joconde de Léonard de Vinci.
Le Portrait de Maddalena Doni ou Portrait de Maddalena Strozzi est une peinture à l’huile sur bois de 63 × 45 cm, de 1506 environ, du peintre Raphaël, conservée à la Galerie des Offices, à Florence. 

On va, en effet, retrouver ici la pose que prend la plus célèbre des femmes des tableaux exposés au Louvre : La Joconde peinte entre 1503 et 1506.

La Joconde exposée au Louvre fait penser à Marie Madeleine
La Joconde – Musée du Louvre

La Joconde indique la voie

La pose est la même mais les couleurs et le rendu sont différents : cela montre que c’était une représentation commune pour les portraits de l’époque (ce fait a été signalé dans le livre L’Or d’Arcadie Ed. Dangles 2007 de Jean- Claude Viremouneix et Christophe Thomas-Castelnau p. 636).

Léonard, lui, dans son tableau, a donné d’autres indications importantes. Avec le paysage, on peut en effet orienter le tableau. On voit un chemin en S qui indique le Sud à gauche et, à droite, un Pont P qui indique le Nord. Axe PS ?

La tête de la Joconde est donc à l’Ouest O et ses mains à l’Est E.

Ces 4 lettres donnent P O S E : on a bien une pose ainsi qu’une date O = 15 en haut et E = 5 en bas comme les doigts croisés, donc 1505 la date vraisemblable de la réalisation de la peinture par Léonard !

Si l’on relie les 4 coins du tableau, on a une croix dont le milieu passe sur l’axe central, le sillon, qui va de l’arête du nez aux mains posées en bas, ce qui donne deux autres lettres X et I et donc XOIE (on est proche de l’ IXOIE de Boudet !) ; mais si on considère que le X = 10… la 10e lettre est le J ce qui donne J O I E.

Ainsi Léonard, outre la date, nous donne aussi son nom JOIE à moins que ce ne soit la clef X = OIE – la joie est-elle la clef de la Sagesse ? Est-elle la voie ?

La Joconde, par ailleurs, est désignée comme étant MONA LISA ; or, si l’on met les deux mots l’un sur l’autre, on peut lire sur 2 cercles  ALMA SION l’Aimée de Sion ! On retrouve le sillon qui fait penser à la dame, la vierge et à l’épi SPICA.

Mais quel est donc le lien avec notre Marie-Madeleine de Rennes-le-Château ?

La Joconde est une autre représentation de la Sophia, de la GNOSE, une philosophie opposée aux préceptes de l’Eglise romaine en particulier sur la nature du Christ. A l’époque de Léonard en Italie, cela pouvait conduire au bucher comme pour Giordano Bruno ou Jérôme Savonarole.

Marie-Madeleine est Dame Hélène L N celle qui donne le fil à suivre, elle est l’AMOR l’église d’Amour face à ROMA l’église de Rome : M arie MD Ln.

Elle est la connaissance, le Caput (crâne et livre ouvert) qui prie face à un Christ vivant, une croix de bois vert et qui nie donc la résurrection telle que présentée par l’Eglise, elle est l’orante et a donc les doigts en grille (Laurent).

Michel-Ange dans la Chapelle Sixtine a représenté le doigt de Dieu touchant directement celui de l’Homme… ce qui implique que l’Eglise de Rome, intermédiaire, n’est pas nécessaire. L’homme peut seul approcher Dieu et donc accéder à la connaissance directement par le livre ouvert, la Porte du Ciel.

Saunière en a fait le rappel sur la Tour bibliothèque de la Tour « MAGDALA ». Cela peut se lire la grande (Magna) dalle (Dala), et amène à celle de Marie d’Hautpoul mais aussi, en hébreu, où seules les consonnes comptent à MGDL.

Or, ces lettres sont les 4 axes du ciel comme la POSE de la Joconde de Léonard ! Le M se trouve sous le signe des Poissons (c’est la tête de la Méduse), le G sur le signe des Gémeaux (le tombeau), le D est le triangle du Ciel et le L est le L d’ Ln Hélène. Se retrouvent ici les éléments des Bergers d’Arcadie de Poussin.

1er mai 2021, Johannus ©


Les textes apocryphes et gnostiques sur Marie-Madeleine

Plan

1. Textes apocryphes chrétiens

Les textes sur Marie-Madeleine sont nombreux :
Evangile de Pierre
Vie de Jésus en arabe
Epitre des Apôtres
Livre de la Résurrection de Jésus-Christ par l’Apôtre Barthélémy
Evangile de Nicodème (Actes de Pilate)
Actes de Pilate
Actes de Thadée
Homélie sur la vie de Jésus et son amour pour les Apôtres
Livre du Coq (de Béthanie)

2. Textes gnostiques

Pistis Sophia
Evangile selon Marie (-Madeleine)

3. Bibliothèque copte de Nag Hammadi

Evangile selon Thomas
Evangile selon Philippe
Sagesse de Jésus-Christ et Dialogue du Sauveur

Lire les textes et, surtout, les explications du site de la paroisse de Saint-Maximin !


Qui était Marie-Madeleine

Le nouveau site de la paroisse de Saint Maximin présente Marie-Madeleine. Il s’inspire du livre ‘Jésus et Marie-Madeleine’ de Roland Hureaux, chapitre 3, pages 49-64, Editions Perrin, 2006 ! A consulter entièrement via ce lien : Portrait de Marie-Madeleine ! Info de Jean-Paul Marty !

Une Galiléenne

D’après saint Luc, Marie fait partie des nombreuses femmes qui avaient suivi Jésus depuis la Galilée pour être à son service…

Une fille de bonne famille

Dans « La légende dorée » de Voragine : « Marie, surnommée Madeleine, du château de Magdalon, naquit de parents les plus illustres puisqu’ils descendaient de la race royale. Marie possédait en commun avec son frère Lazare, et sa sœur Marthe, le château de Magdalon, Béthanie proche de Jérusalem et une grande partie de Jérusalem. »

Le péché de la chair

« Marie-Madeleine qui parcourut jusqu’au sommet, jusqu’au Golgotha, la carrière du repentir et de la sainteté, n’était pas n’importe quelle femme. Il est douteux, si l’on cherche à en faire une figure cohérente, qu’elle se soit arrêtée en chemin sur la voie de la galanterie, et si courtisane elle fut, qu’elle ne l’ait pas été de haut vol. »

Une juive hellénisée ? Une possédée ? La promise de Jésus ?

A lire via ce lien !

Marie-Madeleine dans l'église de Saint-Zacharie
Marie-Madeleine à Saint-Zacharie – Eridan d’Astor


Les enseignements sacrés et secrets

“Comment les enseignement sacrés et secrets de Marie-Madeleine ainsi que le rôle déterminant des femmes peuvent nous permettent de retrouver la paix intérieure et nous libérer définitivement du patriarcat.” (Mousse Boucheraki et Mary Mombrun)

On parle de Rennes-le-Château, des gorges de Galamus, du Da Vinci Code, du graal de l’église sainte Marie-Madeleine, de la cathédrale de Maguelonne, des cathares, des textes de Nag Hammadi, du féminin sacré…


Marie-Madeleine par Kris Darquis

Condensé-montage de la conférence de Kris Darquis donnée le 16 juillet 2019 au Paratge Bugarach (Aude) Marie-Madeleine et le retour du Féminin – Pourquoi Rennes-le-Château ? Le code Marie-Madeleine révélé !

Mon propos était d’analyser la genèse du phénomène Marie-Madeleine et le retour du Féminin, son ancrage et son développement dans le triangle audois qui, en toute logique, aurait dû s’étioler après l’effet Da Vinci Code en 2003.

En 2017, nous avons célébré le centenaire de la mort de l’abbé Saunière, force est de constater aujourd’hui qu’il y a de plus en plus de visiteurs du monde entier qui se déplacent pour Elle que pour lui, pour se connecter à travers la Dame biblique à un Féminin plus ancien, ancestral nommé le Féminin Sacré.

Marie-Madeleine fêtée le 22 juillet

Marie-Madeleine et le retour du Féminin

J’ai compris que le projet initial de l’abbé Saunière était de transformer le lieu en sanctuaire dédié à la sainte et qu’il est en passe de devenir une réalité.

De même, il semble que le retour du principe du Féminin et de la Grande Déesse était en gestation depuis des siècles et qu’il fut programmé sur plusieurs décennies.

Pourquoi ici et pas ailleurs ? J’explore quelques pistes sur Marie-Madeleine et le retour du Féminin. Cette conférence est une première : je vous remercie de votre compréhension et m’excuse pour les quelques désagréments techniques.

13 septembre 2019, Kris Darquis ©

Je me permets d’ajouter que cette conférence de Kris Darquis a rencontré un franc succès auprès d’un nombreux public ! (Johan Netchacovitch)


Soutenez la Gazette de RLC et de l’Aude

Vous avez apprécié ce reportage. Vous pouvez soutenir la Gazette de Rennes-le-Château et de l’Aude en la parrainant en cliquant sur ce lien https://fr.tipeee.com/gazetterenneslechateau !

Abonnez-vous à la liste de diffusion pour être tenu au courant des prochains articles en cliquant ICI !

De la même auteure :

Claudia Procula Epouse de Ponce Pilate et Amie de Marie-Madeleine : lire la présentation et l’interview !

“L’Arc de Roseline” Au cœur des arcanes du Tarot dit de Marseille : lire la présentation et l’interview !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


seize + 8 =