Cubières-sur-Cinoble et l’abbé Arnaud

La rédaction de la Gazette de RLC profite de cette fin d’année 2006 pour rédiger une chronique qui reprend quelques coups de coeur de l’année à la suite de ses déplacements dans la région de Rennes-le-Château, notamment la visite de l’église de Cubières-sur-Cinoble où a officié l’abbé Arnaud.

L’église de Cubières-sur-Cinoble

Lors de nos pérégrinations, nous avons visité l’église de Cubières-sur-Cinoble récemment restaurée. Vous trouverez ce charmant village à l’entrée des gorges de Galamus après être passés par Rennes-les-Bains et Bugarach.
L’église présente une architecture étrange expliquée par de nombreuses modifications. Laissons la parole à Peter F. Ryder : “L’église du village de Cubières-sur-Cinoble est une étonnante construction, et une  reconstruction post moyenâgeuse intégrant des parties remarquables d’une église abbaye du 11e siècle.

Plan de l'église de Cubières-sur-Cinoble
Plan de l’église de Cubières-sur-Cinoble

Au moment de la reconstruction, avant laquelle la partie la plus ancienne était probablement en l’état de ruine, l’axe principal (liturgique) a été modifié en axe nord/sud au lieu de est/ouest. Le mur sud de l’actuelle église comprend les 3 travées face est du mur sud de la triple nef originale de la basilique, et relie l’absidiole est au fond de la nef latérale sud.

Les 3 travées similaires des arcades sud sont intactes (avec les piliers A & B sur le plan), elles relient  l’avant-dernière et unique travée de l’arcade nord (pilier C & D), et elles relient les arches transversales  (AC & BD) lesquelles ont probablement porté une voûte en pierre.

La nouvelle abside orientée nord, abritant l’autel de l’église actuelle, a été réalisée entre les piliers C & D et, en même temps, de nouveaux murs ont été bâtis, enjambant diagonalement la nef centrale d’origine,  depuis le pilier E vers C et de G vers D.” (Examen de l’église de Cubières en septembre 2004)

Etymologie de Cubières-sur-Cinoble

L’église, sous le patronage de la sainte Vierge, est très ancienne et reliquat d’une abbaye sous le vocable de saint Pierre et de Notre-Dame.
La première mention date de l’an 844 lorsque Charles le Chauve accorde un diplôme d’immunité et de protection à l’abbé Eléazar et à l’abbaye de Cubières : “Monasterium .in loco ubi dicitur Cuperia… in honore sancti Petri.”
Epinglons diverses appellations : en 898, “Abbacia Cubarias in comitatu Redensi”; en 899, “Abbacia quae vocatur Cubaria”; en 1073, “Ecclesia Beatae Mariae, in valle quae ab antiquis Cuberia est cognominata”.

Elie Bot publicitaire

Quelle ne fut pas notre surprise de découvrir, dès l’entrée de l’église, une publicité ! Elie Bot, entrepreneur des nombreux travaux de l’abbé Bérenger Saunière, l’a restaurée aussi … Il a même marqué son oeuvre dans la pierre ! En consultant le plan ci-dessus, vous localiserez sa clé de voûte qui est une véritable publicité inédite dans une église. Il n’a pas oublié le curé Arnaud, son commanditaire, et l’année des travaux 1887 ! Ils sont contemporains de ceux de l’église de Bérenger Saunière. Lire la biographie et voir les constructions de l’abbé Arnaud, curé de Fourtou, Sougraigne et Cubières-sur-Cinoble.

Publicité d'Elie Bot dans l'église de Cubières-sur-Cinoble
Publicité d’Elie Bot dans l’église de Cubières-sur-Cinoble restaurée à la demande de l’abbé Arnaud.

On lit sur la clé de voûte : “BOT CONSTRUTEUR (sic) DES VOUTES EN TOUT GENRE A COUIZA Cm”.

On remarque également un style et une décoration proches de ceux de l’église de Rennes-le-Château : la voûte étoilée du choeur, le Sacré-Coeur sous-titré “Venez à moi”, Antoine de Padoue avec l’enfant Jésus sur un livre ouvert. Mais les similitudes s’expliquent aisément. Le style saint-sulpicien est à la mode en cette fin du 19e siècle et les statues se retrouvent dans d’autres églises du département.

Style sulpicien à Cubières-sur-Cinoble comme dans l'église de Rennes-le-Château
Style sulpicien

Lire l’étude sur L’abbé Arnaud curé de Sougraigne et Fourtou… et de Cubières-sur-Cinoble !

Mises à jour 19 septembre 2015 et 27 aout 2019, 1 janvier 2007, Johan Netchacovitch ©


Soutenez la Gazette de RLC

Vous avez apprécié cet article. Vous pouvez soutenir la Gazette de Rennes-le-Château en laissant un pourboire en cliquant sur ce lien https://fr.tipeee.com/gazetterenneslechateau !

Abonnez-vous à la liste de diffusion pour être tenu au courant des prochains articles en cliquant ICI !

2 Rétroliens / Pings

  1. La bergerie de Guilhem Bélibaste retrouvée - REPORTAGES
  2. L'abbé Arnaud curé de Sougraigne et Fourtou - ETUDES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


18 − 3 =