Des Demeures du UN de SUMER à l’AUDE via l’ÉGYPTE

Conférence le samedi 9 novembre 2019 de 20:30 à 23:00 à Alet-les-Bains “De Sumer à l’Aude via l’Egypte” de PATRICE HERNU  et de FRED PHI – à caractère EXCEPTIONNEL – animée par KRIS DARQUIS traitant ENFIN des thématiques connexes reliant chronologiquement ANSHAN à SUMER puis à L’ANCIENNE ÉGYPTE,  jusqu’à l’actuel département français de l’AUDE (11), l’antique IUEDA des MAGES ÉRUDITS devenus des Druides.

Premières places prioritaires en prévente en effectuant votre réservation à l’avance, vous aidez l’association à budgétiser l’événement. Valable du 28 septembre au 8 octobre 2019 ! Lien pour réserver !
Possibilité de packs avec visite guidée d’Alet et repas !

PATRICE HERNU, fils de Charles Hernu, est docteur en mathématiques et en économie appliquée ; administrateur de l’INSÉE et conseiller INHESJ (Institut National des Hautes Etudes de la Sécurité et de la Justice) pour les risques environnementaux. Il a exercé en tant que professeur en Économie et en Développement Durable au sein de l’Université Paris-Dauphine. Homme politique, il a participé à la fondation de Génération Écologie, et à la rédaction de nombreux programmes écologiques, du premier pacte écologique de 1996 à la fondation d’Écologie Bleue, puis de Valeur Écologie. Il est à l’origine de nombreuses initiatives associatives environnementales, économiques et politiques comme la “globalocalité” et le Bretton Woods du Carbone, ainsi qu’animateur de cercles de réflexions comme le Forum Mondial du Développement Durable. D’une grande curiosité, il se passionne pour la science, en particulier la paléogénétique*, la physique et l’espace, la géo-ingénierie, mais aussi le symbolisme, les religions, le langage, les civilisations, l’antiquité, et les origines… Là, il se demande si la Tradition Primordiale ne serait pas en fait l’allégorie d’une science en partie perdue.

* La paléogénétique est une science récente qui étudie les origines génétiques des fossiles ; elle permet ainsi d’identifier l’origine de certaines lignées génétiques remontant à moins 8.000 avant notre ère. “Si elle ouvre des champs de compréhension immenses, ses conclusions ne doivent pas mener à un rejet de l’histoire officielle, mais plutôt à identifier et délayer les successives nappes de sédimentation (culturelles, politiques et religieuses) qui ont “construit” l’histoire telle qu’elle nous a été transmise.” PATRICE HERNU.

Ce travail de délayage implique de ne pas craindre de s’attaquer à tout totem ou tabou : à commencer par les relations entre LE PEUPLE HÉBREU ET ÉGYPTIEN.

Et c’est bien à ce voyage temporel auquel nous sommes conviés : Le nouveau récit d’Abrahamabraham (Maxence Layet Revue Orbs) : “Ainsi, arguments en main, PATRICE HERNU affirme que le patriarche Abraham ne viendrait pas de la cité d’Ur en Chaldée, mais de celle d’URFA en ANATOLIE où les archéologues ont retrouvé GÖBEKLITEPE, l’une des plus vieilles citées du monde datant de 10.500 avant J.C. et où existait un sanctuaire de pierres taillées en forme de TAU, ornées de figures animales préfigurant peut-être un zodiaque primitif

Il va encore plus loin en affirmant qu’ABRAHAM et IMHOTEP ne serait qu’une seule et même personne : le premier grand architecte égyptien qui aurait fondé la cité d’ÔN – Hermopolis (où coule la rivière Youssef-Joseph-le Père du Christ) et contribué à la construction des pyramides. Ce même personnage sera identifié par la suite en tant qu’Hermès Trismégiste par les grecs. Il avance ensuite des hypothèses encore plus audacieuses en prétendant que le pharaon hérétique AKHÉNATON (fondateur du monothéisme) serait en fait MOÏSE en personne et que le modèle du Temple de Salomon était le sanctuaire d’Amon à Thèbes !

Il soutient également que certaines dynasties pharaoniques de la Basse Égypte étaient issues du peuple des Hyksos, c’est-à-dire des Hébreux ! Il nous rappelle aussi que la communauté juive d’Alexandrie était bien plus importante qu’en Judée, puisqu’elle aurait comptée un demi-million de juifs. Il prétend également que “Jésus” aurait peut-être été d’origine Celte puisqu’il était Galiléen, région habitée par des Galates : c’est-à-dire des Gaulois !

PATRICE HERNU n’hésite pas ainsi à réinterpréter l’histoire, tout en nous rappelant que la Bible elle-même est une réécriture allégorique de l’histoire et une construction littéraire bien tardive si on la replace dans la chronologie de ces différentes civilisations et dynasties. Souhaitez-vous ainsi comprendre l’analogie étymologique entre les termes de “Temps”, de “Temple”, de “Tau”, de la lettre “Tav”… ou du “Tao” ? De la Pyramide, alias “Pyra Media” qui “porte le feu au cœur de l’édifice” ? Éléments de réponse de ce chercheur peu conventionnel et passionnant à l’occasion de son intervention à venir…” L’Observatoire du Réel.

Nous vous conseillons cette conférence De Sumer à l’Aude via l’Egypte organisée Heuristique Occitane Résurgente !

Premières places prioritaires en prévente en effectuant votre réservation à l’avance, vous aidez l’association à budgétiser l’événement. Valable du 28 septembre au 8 octobre 2019 ! Lien pour réserver !
Possibilité de packs avec visite guidée d’Alet et repas !

2 octobre 2019, HOR et Gazette de Rennes-le-Château ©

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


dix-sept + 10 =